PRESSE

articles et interviews sur le web

janvier 2018

textures

juillet 2014

La Tour Eiffel est l’emblème de Paris : les touristes viennent du monde entier pour voir la capitale et son clou planté dans le bitume. Que c’en est écœurant ! Marcella et Pépée revisitent le cliché pour le plus grand bonheur des grands et des petits. Marcella signe de brefs poèmes – des haïkus – qui ressemblent à des comptines ou posent parfois des questions (« meuh a dit la vache / atchoum a dit le bébé / et que dit l’abeille ? »). Elle légende aussi les dessins de Pépée qui représentent tous la Tour Eiffel, légendes et haïkus sont en harmonie : ainsi, avec le poème précédemment cité dialogue cette phrase « Paris me meuh » (il est vrai qu’une vache est représentée à côté de la tour à Gustave). Ce mince livret, fort bien fait, est l’occasion d’un dialogue entre les parents et les tout petits. Il est intelligent et peut déboucher sur des considérations très sérieuses.
© Lucien Wasselin in revue en ligne Textures, juillet 2014.